Exposition VAV – Vers une Architecture Verticale – Cercle Royal des Beaux-arts de Liège – 29 juin – 1 septembre 2017

L’approche rétrospective du GAR-Faculté d’Architecture, présentant une sélection originale de dessins d’architecture et de photographies d’époque conservés dans les collections de la Ville de Liège, dialogue avec l’approche prospective du collectif Real Estate Architecture, lequel présente  des projets de reconversion d’immeubles à appartement réalisés par des chercheurs internationaux lors de la Summer School « revisiting the apartment building » en 2016 à la Faculté d’Architecture de l’ULg. Les reportages de Maxence Dedry et Julien Ferir (photographies) et Sophie Vanderlinden (illustrations) proposent chacun une lecture sensible des attributs des immeubles liégeois. La complémentarité des documents mis en scène permet d’appréhender simultanément les contingences passées de l’émergence de cette forme d’architecture, de questionner sa condition présente et d’envisager des scénarios pour son devenir.

Cet événement s’inscrit dans le cadre plus large du cycle de conférences « Architecture & Culture » organisé par la Société libre d’Emulation dont la programmation s’articule sur les problématiques contemporaines de l’architecture verticale.

L’exposition « VAV » est une initiative conjointe de la Société libre d’Emulation, de Real Estate Architecture asbl et du GAR – Faculté d’Architecture de l’ULg en collaboration avec la Ville de Liège et avec le soutien de la Cellule Architecture de la FWB, Université de Liège, Universiteit Gent, A+, Thomas & Piron, Matexi, Knauf, Febelcem et Cogéphoto.

Lieu : Liège, Cercle Royal des Beaux-Arts (1, Rue des Soeurs de Hasque – 4000 Liège).

Dates : jeudi 29 juin 2017 – vendredi 1 septembre 2017
Vernissage : jeudi 29 juin à 18H30
Ouvert tous les jours du mercredi au samedi de 14 à 19h
Entrée gratuite
Liens : Real Estate Architecture / Cercle Royal des Beaux-Arts

Archidoc #02 : Les utopies de Jean Englebert

Le prochain numéro d’Archidoc est actuellement en préparation. Il s’intéressera à la pensée et l’œuvre de Jean Englebert, ingénieur civil architecte et professeur émérite de l’Université de Liège. Deux grands axes seront abordés : la ville de demain et l’industrialisation du logement. Ils le seront d’une part, de manière rétrospective, avec la présentation d’archives en provenance du fonds Jean Englebert conservé au GAR. Et d’autre part, de manière plus actuelle, par le biais de textes, dessins, photomontages et maquettes réalisés par des enseignants et des étudiants des Facultés d’Architecture et de Sciences appliquées de l’ULg. Ce numéro s’inscrira également dans le cadre des festivités du Bicentenaire de l’Université de Liège.

Lancement le 6 octobre 2017 !

Illustration pour La réorganisation du territoire et logement, in Une Wallonie pour les travailleurs, Bruxelles, 1969, p. 111 à 139

Participation au Festival d’architecture (24/02 – 12/03)

Le GAR participe actuellement au Festival d’architecture de Liège organisé par la Faculté d’architecture de l’ULg. Celui-ci a lieu dans l’ancien Institut de génie civil au Val-Benoît jusqu’au 12 mars. Il présente une exposition rétrospective sur Joseph Moutschen, grande figure du modernisme liégeois et auteur du Génie civil. Les documents exposés, visibles pour la première fois, proviennent du fonds Joseph Moutschen conservé au GAR, de la Commission royale des monuments, sites et fouilles, et des Archives de la Ville de Liège. Le commissariat est assuré par Coline Caprasse et Sébastien Charlier. Ceux-ci donneront d’ailleurs une conférence sur le sujet ce jeudi 9 mars à 20h au Génie civil.

Présentation du festival :  » Du 24 février au 12 mars 2017 aura lieu la première édition du Festival d’Architecture de Liège (F.A). Cet événement — organisé par la Faculté d’Architecture de l’ULg en collaboration avec urbAgora, le GAR et Wallonie-Bruxelles Architectures (WBA) — présente une série d’expositions, de conférences et de visites ponctuées d’une multitude de manifestations autour de l’architecture. Hébergé par la SPI dans le bâtiment du Génie Civil (Val Benoit), le F.A a pour ambition de placer l’architecture au cœur du débat public et de la célébrer dans toute sa diversité. « 

Plus d’info : http://festival.archi/

Ouverture de l’exposition Nicolas Simon

Affiche de l'exposition Nicolas Simon

Une exposition, deux lieux :

1) Rétrospective
Installée dans la Galerie Wittert, elle rassemble les œuvres significatives (dessins, photographies, maquettes…) de la pensée de Simon.
Commissaire de l’exposition : Jean-Charles Hubert
Lieu : Université de Liège – Galerie Wittert
Place du 20-Août, 7 (bât. A1)
4000 Liège
Ouverte du lundi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h, et samedi de 10h à 13h (fermeture : 31 octobre, 1-2 et 11 novembre 2016)

2) Maison Simon
Installée dans l’Espace ULg au sein de la Galerie Opéra, la seconde partie de l’exposition est entièrement dédiée à la maison que se construit Nicolas Simon à Eben Emael en 1961.
Commissaire de l’exposition : Jolan Devivier
Lieu : Espace ULg Opéra
Place de la République française (RDC Galerie Opéra)
4000 Liège
Ouverte du lundi au vendredi de 10h à 18h

Le catalogue de l’exposition est également disponible au prix de 10 €

Pour de plus amples informations : http://simon.gar-archidoc.be/

Reportage photo sur Nicolas Simon par Romain Delathuy

Romain Delathuy, étudiant en photographie à l’ESA Saint-Luc, a réalisé dans le cadre de son mémoire un reportage photo sur l’œuvre de Nicolas Simon.

Retranscrire une ligne graphique, mettre en lumière la créativité d’un architecte, offrir un regard et une trace documentaire, se laisser capter par la présence d’un élément qui attire mon œil de photographe et saisir le moment opportun, toujours fugitif, pour le fixer définitivement, telles sont pour moi les qualités de la photographie d’architecture.

L’œuvre de Nicolas Simon m’a permis de produire des photographies où ma sensibilité personnelle et mon goût pour des compositions graphiques ont été pleinement comblés.

Toute la matière était à disposition pour transmettre en noir et blanc ce que mon regard a souhaité figer et que je vous invite à partager.

Son travail est d’ores et déjà accessible sur le site de l’exposition Nicolas Simon Architecte (onglet « Publications »).

http://simon.gar-archidoc.be/

© Romain Delathuy

© Romain Delathuy

Une exposition sur Nicolas Simon en septembre

À l’occasion du 85ème anniversaire de l’architecte Nicolas Simon, le Groupe d’Ateliers de Recherche et les Collections artistiques de l’Université de Liège, présentent le premier moment d’un cycle d’expositions dédié aux architectes liégeois du XXe siècle.

Dominé par les grandes agences comme L’Équerre ou EGAU, le paysage de la production architecturale liégeois recèle plusieurs personnalités singulières dont la pensée a marqué plusieurs générations d’architectes contemporains. Nicolas Simon fait partie de ces acteurs locaux qui ont réinterprété les grandes tendances internationales marquées notamment par Le Corbusier et Frank Lloyd Wright tout en développant une pensée profondément ancrée dans son contexte.

Présentée du 30 septembre au 23 décembre 2016, l’exposition Nicolas Simon se déroulera en deux parties. La première sera entièrement dédiée à l’approche rétrospective des travaux de Nicolas Simon ; elle sera présentée à la Galerie Wittert, au cœur de l’Université de Liège.

La seconde partie, située à l’Espace ULg dans la Galerie Opéra, dévoilera le processus créatif de la maison personnelle de l’architecte, une expression tout à fait étonnante associant écriture moderniste et mise en oeuvre du bois.

Le site internet de l’exposition est d’ores et déjà en ligne :

http://simon.gar-archidoc.be/

Don des archives de Nicolas Simon

Le GAR est fier d’accueillir les archives de l’architecte Nicolas Simon. Une convention de don vient d’être signée et une exposition est d’ores et déjà prévue cette année. Plus d’informations la semaine prochaine.

n_simon

Signature de la convention de don des archives de Nicolas Simon. Nicolas Simon accompagné de Julien Albert, Eben-Emael (maison personnelle de l’architecte), 2 mars 2016.

Diplômé de l’École Saint-Luc de Liège en 1956, l’architecte Nicolas Simon porte tout au long de sa formation un regard admiratif sur l’oeuvre de Le Corbusier. À la fin de ses études, en compagnie de son ami Lucien Nahan, il entre en contact avec André Wogenscky et visite notamment l’immeuble Molitor et la Cité de Refuge de l’Armée du Salut. Après un stage au sein du Groupe EGAU où il collabore au projet de la cité de Droixhe, il réalise pendant son service militaire la maison Vandeberg (Jupille 1958), largement inspirée de Le Corbusier. En 1958, il s’associe à Nahan et fonde l’agence Urbanisme technique et Architecture humaine (UTAH). Spécialisé dans le programme de l’habitation privée, il dessine de nombreuses maisons modestes et quelques villas essentiellement en région liégeoise et dans la Basse-Meuse. Attiré par la culture architecturale japonaise et accordant une grande importance à la ressource mathématique, sa maison personnelle (Eben-Emael, 1961) constitue une première synthèse de sa pensée. Fondée sur une logique constructive proche de Neutra, elle s’élève sur une structure bois d’une implacable logique arithmétique et développe un plan libre que Simon mettra à profit tout au long de sa vie.

Professeur à l’École Saint-Luc de Liège dès 1967, il est un des fondateurs du Groupe d’Ateliers de Recherche asbl en 1982.

Dépôt des archives d’Henri Debras

Henri Debras, accompagné de son ami Paul Wilkin

Henri Debras, accompagné de Paul Wilkin.

Le GAR asbl vient d’accueillir les archives de l’architecte Henri Debras.

Diplômé architecte de l’École Saint-Luc de Liège en 1950, Henri Debras se rapproche très tôt des représentants belges du Mouvement moderne.

Stagiaire chez Roger Bastin ainsi que chez Jacques Dupuis, Debras collabore avec plusieurs grandes figures de l’architecture belge. En 1954, il est désigné, avec Constantin Brodsky, architecte représentant la Belgique pour la Xe Triennale de Milan en 1954. En 1956, il construit sa première maison à Wanze qui reçoit la 3ème mention du Prix Van de Ven.

Il collabore avec Fernand Brunfaut, Adrien Blomme, Jean Poskin, René Greisch et Jean Englebert puis avec EGAU où il travaille notament au projet de la plaine de Droixhe. Le Groupe L’Équerre le charge de dessiner toutes les sorties des stations du métro à Liège, un projet resté dans les cartons.

Continuer la lecture