Historique

Le Groupe d’Ateliers de Recherche (GAR) asbl est fondé en 1982 au sein de l’Institut Supérieur d’Architecture Saint-Luc à Liège par une poignée d’enseignants, principalement architectes mais également historien de l’art, philosophe, designer…

Dès ses origines, le GAR revendique une approche pluridisciplinaire de l’architecture et de l’urbanisme. Son objet social tel que défini dans les statuts précise notamment que « l’association a pour objet la recherche en matière architecturale et artistique au sens le plus large de ces termes afin de promouvoir l’architecture et l’enseignement…dans un esprit interdisciplinaire ».

Au début des années 1980, le GAR se positionne comme un acteur important de la diffusion de la culture architecturale à Liège.

Parallèlement à sa politique d’acquisition et de conservation– qui lui permettent de devenir une bibliothèque et un centre d’archives de référence en matière d’architecture et d’urbanisme – le GAR met en valeur ses collections à travers plusieurs expositions à vocation patrimoniale. Il organise notamment les expositions « Le Corbusier et le Mouvement moderne en Belgique (1920-1940) » en 1988, « Histoire d’une maison. Henri Beyaert. 1886. Maison Blondel » en 1995 ou « Regards sur le parcours d’un architecte. E-J Fettweis » en 1998.

Le GAR s’engage également dans le débat contemporain en invitant les acteurs de la culture architecturale nationale ou européenne à s’exprimer à travers des conférences et expositions (Mario Botta, Christian Kieckens, François Schuiten…).

botta

Conférence de Mario Botta au Forum de Liège, 4 avril 1992.

Ces différents événements sont soutenus par une politique éditoriale qui permet au GAR de proposer un catalogue comptant une dizaine de références.