Baiwir, Servais (vers 1890- ?)

Issu d’une famille d’entrepreneurs de Beyne-Heusay, Servais Baiwir obtient le grand prix d’architecture en 1920 à l’École Saint-Luc de Liège.

À ne pas confondre avec son homonyme, diplômé lui aussi architecte-technicien de l’École Saint-Luc en 1936 avec grande distinction.

Dès la fin des années 1920, il se met au service de la Société liégeoise des maisons ouvrières (SLMO), succédant ainsi à Clément Pirnay, et réalise de nombreuses habitations unifamiliales dans le quartier du Laveu.

Outre les commandes qu’il reçoit de la société de logement public, Baiwir s’engage également dans la promotion privée au côté de son oncle Léonard Baiwir. Il réalise ainsi plusieurs habitations destinées à la petite classe moyenne sur les hauteurs de Liège dont les références formelles s’inscrivent parfaitement dans la multitude de courants qui émaillent l’entre-deux-guerres.

Description du fonds :

Fonds constitué de quelques plans, cahiers de charges et photos

Dates/Périodes couvertes :

Début du XXe siècle

Cadre de classement :

6 boîtes d’archives, 1 série de photos et une farde de documents graphiques

Outils de recherche :

Inventaire sur fiches papier

Bibliographie :

CHARLIER, Sébastien, Diffusion et réception de l’architecture moderne à Liège (1928-1939), thèse de doctorat en histoire, art et archéologie, Université de Liège, 2015, p. 197-198 et 348.

Liens externes :